C.G.T. Total GPS

GREVE CONTRE LA REFORME DES RETRAITES

SOLIDARITE FINANCIERE !

LA CGT TIENT A LA TRANSPARENCE :

A Grandpuits nous avons ouvert depuis la grève de 1996 un compte intersyndical destiné à simplifier la gestion de la caisse de grève. Un certain nombre de donateurs tenaient à verser uniquement à une Organisation Syndicale. La CGT, conformément à ses engagements, non seulement publie le montant qu'elle a directement reçu, mais surtout montre que pas un centime de l'argent reçu au titre de la grève sur les retraites ne restera dans ses fonds propres.

Les évènements qui se sont passés à Grandpuits, organisés par le pouvoir politique et le Groupe TOTAL ont occulté les milliers de salariés mobilisés dans le pays. La forte médiatisation recherchée par les instigateurs des évènements a eu pour effet de concentrer la solidarité financière retraite sur l'établissement (idem sur Donges et dans une moindre mesure sur Feyzin).

Des centaines d'entreprises dans le pays, en plus des cheminots, des pétroliers, des chimistes, des agents immobiliers ont depuis le mois de septembre mené des actions de grèves reconductibles avec des pertes de salaires importantes pour des salariés bien souvent smicards.

Aussi, la CGT, à tous les niveaux, avait été très claire avec l'ensemble de ses adhérents, mais également des autres Organisations Syndicales, que l'ensemble des fonds reçus par les raffineurs, une fois leurs heures de grèves indemnisées, seront intégralement redistribués via les syndicats aux champs interprofessionnels inscrits dans la grève contre la réforme des retraites.

Pour la CGT utiliser un seul centime de ces fonds de solidarité retraite à autre chose que l'indemnisation du conflit retraite constituerait une trahison vis-à-vis de ceux qui nous ont soutenus physiquement, matériellement, humainement. Les donateurs ont signé des chèques pour que l’on puisse tenir face au gouvernement et non pour que l'on se serve de ces fonds pour défendre nos futures revendications ultérieurement.

Fonds reçus au titre de la solidarité retraite sur Grandpuits/ Gargenville :

Sur le compte intersyndical : 188 000 €

(1857 chèques dont 59 provenant de structure CGT ; 4 de structure CFDT et 1731 chèques provenant de particuliers ; de syndicalistes de toutes OS confondues ; de partis politiques, etc.)

Sur le compte du syndicat CGT : 21 150 €

Ventilation de la solidarité financière retraite et indemnisation des heures de grèves :

Versé aux grévistes depuis le compte intersyndical :

Le montant total de la masse salariale retenue par la Direction au titre des heures de grèves s'élève à 42 000 €. L’intersyndicale avait décidé de laisser le choix à chaque salarié gréviste, de soit d’être intégralement indemnisé par la caisse de solidarité de ses heures de grèves, soit de verser l'équivalent de 8h00 de salaire aux Restos du Coeur ou au Secours Populaire.

70 % des salariés grévistes ont fait ce choix de solidarité pour un montant de 13 000 € répartis équitablement entre les deux associations. Le montant total des chèques d'indemnisation des heures de grèves des salariés organiques de TOTAL Grandpuits s'élève à 29 000 €.

Versé depuis le compte CGT :

Le syndicat CGT de Grandpuits s'est fortement impliqué dans la gestion de la caisse de solidarité. Au regard du nombre de chèques reçus et des reversements opérés, chacun peut mesurer le nombre d'écritures opérées.

Pour la CGT ceci était une priorité pendant que d'autres s'adonnaient à des réunions d'information syndicale dans certains services en excluant la CGT. Ce qui laisse penser qu'ils n'ont pas publiquement donné leur réelle motivation lors des AG de la grève. Pour autant les décisions de reversement de cette solidarité financière se sont faites en intersyndicale et sereinement.

L'année 2017 a vu l'implication du raffinage dans deux conflits sociaux majeurs. Cette démonstration de force des raffineurs comptera pour l'avenir, notamment face aux menaces qui pèsent sur l'avenir de nos industries.